En pratique

D’abord les examens : l’examen au miroir, réalisé avec un éclairage frontal et miroir glissé au fond de l’oropharynx ou au nasofibroscope, qui utilise des fibres optiques souples  permettant un examen dans des conditions de respiration et de déglutition naturelles. Cet examen est indolore.

Si cet examen a montré une lésion suspecte, une nouvelle endoscopie plus complète, avec prélèvements (biopsies) est réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale.

C’est l’analyse en laboratoire de ces prélèvements qui déterminera le diagnostic.

Les traitements par chimiothérapie et radiothérapie peuvent être réalisés en ambulatoire ; la chirurgie nécessite une hospitalisation.