Saint Nicolas, mon bon Patron !

Chaque année, au début du mois de décembre, la Lorraine célèbre un personnage haut en couleur : saint Nicolas !

Un inconnu dans le reste du pays, mais une star dans la région : sa réputation dépasse, dans le cœur des enfants lorrains, celle du Père Noël. Les principales villes de la région, Nancy, Épinal, Bar-le-Duc, Metz ou Saint-Nicolas-de-Port organisent, pour l’événement, un grand nombre de célébrations, de festivités et d’activités en tout genre… Préparez-vous à en avoir plein les yeux !

La légende de saint Nicolas

Dans certaines régions de France et d’Europe, les enfants n’attendent pas Noël pour recevoir des cadeaux ! Au début du mois de décembre, des pays comme la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche, le Luxembourg, et le nord-est de la France, célèbrent la Saint-Nicolas.

Selon la tradition, au cours de la nuit du 5 au 6 décembre, le saint, accompagné du Père Fouettard, vêtu de noir et porteur d’un grand fagot, se rend dans chaque foyer. La veille au soir, les enfants préparent et posent, devant la cheminée, de la nourriture. Traditionnellement, un petit verre de mirabelle pour saint Nicolas, puis du sucre et une carotte pour sa mule. Le lendemain matin, ils trouvent, à la place, soit des friandises, soit du charbon, selon qu’ils ont été sages ou non durant l’année. Une orange et du pain d’épices à son effigie sont généralement les cadeaux offerts par le saint.

Cette fête avant l’heure célèbre une personne ayant réellement vécu entre les IIIe et IVe siècles de notre ère : l’évêque Nicolas de Myre. De son vivant, ce bienveillant et généreux personnage fut le protecteur des enfants, des veuves et des plus faibles. Persécuté par les Romains, il aurait, selon la légende reprise dans une comptine locale, ressuscité trois enfants tués par un boucher. Ses miracles furent si nombreux qu’il est aujourd’hui saint patron de nombreuses corporations ou groupes tels que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou les célibataires.

Le Père Fouettard, quant à lui, est une pure invention destinée à intimider les enfants désobéissants !

Le saint patron de la Lorraine

En Lorraine, la fête a une importance particulière puisque saint Nicolas est le saint patron de la région depuis 1477. À cette date, alors que le duché était occupé par la Bourgogne, le duc René II implora le saint de lui venir en aide. Après avoir remporté la victoire, la Lorraine fit de lui son protecteur. Une grande basilique, abritant une de ses reliques, lui est dédiée à Saint-Nicolas-de-Port, au sud de Nancy. Des dizaines de rues et de portes d’octroi portent son nom, et c’est ici un honneur de s’appeler Nicolas !

Jusque dans les années 1960, la Saint-Nicolas était, pour les enfants lorrains, une fête bien plus importante que la fête de Noël. Aujourd’hui encore, dans certaines familles, la tradition des cadeaux se fait à cette occasion, et non le 25 décembre, voire aux deux fêtes.

Le premier samedi ou dimanche de décembre, aussi bien à Nancy qu’à Metz, Épinal, Bar-le-Duc ou encore Verdun, sont organisés des défilés de Saint-Nicolas. Le saint est installé sur un char et défile, accompagné du Père Fouettard, du boucher et des trois petits enfants de la légende.

Le 6, les deux personnages visitent les jeunes enfants dans leurs écoles et leur donnent, des friandises.

Des célébrations dans toute la région

Autour de cet événement, un grand nombre de célébrations, de festivités et d’activités en tout genre sont prévues en Lorraine.

À Nancy, la Saint-Nicolas est véritablement la fête à ne pas manquer. C’est dans cette ville qu’on rencontre le plus de faste et de gaieté. Le premier week-end de décembre se déroulent les principales animations : spectacles pyrotechniques sur la place Stanislas, fête de la soupe géante, jeu de lumières sur les murs de la ville, défilés de chars. Les places des principales villes accueillent les marchés de Noël, des crèches géantes et des chalets aux décorations traditionnelles.

Denis Sesmat